[Compte-Rendu] Mare Nostrum.

[Mare Nostrum]

Petit compte rendu de Mare Nostrum.

Hier après midi : durée de la partie : 2 heures. Nombre e joueurs : 4 (Romain, Egyptien, Grec et Carthaginois). Première partie pour tout le monde, deuxième pour moi.

Au début de la partie, tout le monde commence dans son coin et essaye de construire un maximum de ville, en nombre très limité. Je parviens à rester le leader politique (je suis l’Egyptien) tandis que le Romain devient Maître du commerce et le Grec chef militaire.

Très vite, il n’y a plus de possibilité de construire des caravanes. Cela me vaut une attaque du Carthaginois et un saccage en règle de ma ville de Cyrenae, dans une province qui n’était pas du tout protégé. A ce stade de la partie, seuls Périclès et Hannibal ont commencé à créer leur armée, et ce dernier occupe donc une de mes provinces avec seulement une troupe.
J’arrive à libérer ma province au tour suivant en construisant deux troupes et en les envoyant se battre. Périclès m’aide d’ailleurs bien en me faisant jouer avant Hannibal. Je lui fais la promesse de lui renvoyer l’ascenseur plus tard dans la partie.

Au tour suivant, j’attaque Hannibal et occupe sa province en détournant une ressource de fruits. Celui-ci s’est entre temps reconstruit trois unités militaires et me menace d’attaquer. Pour ne pas me lancer dans un conflit fratricide qui conduirait à des investissements irraisonnables, j’évite de me lancer dans une logique de guerre et promets de retirer mes troupes.

J’insiste d’ailleurs auprès de mon voisin Babylonien sur l’urgence d’attaquer le Romain. César a en effet bâti un nombre important de caravanes et domine largement le commerce méditerranéen. Il en profite pour imposer l’autarcie pour tous et supprime les phases d’échange.
Il a déjà construit les jardins suspendus et le temple d’Artémis et se rapproche ainsi dangereusement de la victoire.
César se constitue rapidement une armée importante, constituée essentiellement de troupes terrestres. Si Périclès commence à s’inquiéter de cette armée massivement parquée le long de ses frontières, nous autres africains restons sereins et continuons petit à petit à construire nos armées.

Je parviens ensuite à construire un temple, ce qui m’assure 6 impôts par tour, ainsi que les habituelles ressources de mes caravanes (2 Papyrus, un esclave, un bétail). Cela accélère la construction de mon armée. J’attends néanmoins un peu pour construire des trirèmes, afin de laisser planer le doute sur mes attentions. Je me suis en effet mis d’accord avec Hannibal pour attaquer César avec lui. Ce n’est pourtant pas mon but, qui est d’envahir la Grèce à Athènes, cette province étant en effet vide de troupes (quelle erreur !). Le Grec a préféré s’étendre à l’Est, et contrôle un grand nombre de province (Cnossos et Rhôdes), ce qui le rapproche de moi.

Le tour suivant voit monter l’économie militaire. Les tensions sont de plus en plus perceptibles sur le pourtour méditerranéen. Avec mes deux trirèmes et toute mon armée, je me sens prêt à attaquer.
Hannibal envoie ainsi une expédition dans le sud de l’Italie. Malheureusement, son attaque échoue, et il reste une troupe romaine face à face à deux troupes carthaginoises à la fin de ce tour.
Le Grec décide alors de prendre l’ascendant sur le Romain. Il est en effet toujours chef militaire, grâce à un réseau impressionnant de trirèmes qui croisent sur l’ensemble des côtes nord de la méditerranée. Il réussit son attaque et décide d’occuper une ressource de poisson.
Je bouge alors les trirèmes, feignant de vouloir attaquer le Romain au prochain tour.

Le tour suivant, Hannibal se fait jeter à la mer par les forces de l’empire romain. Le romain attaque également le Grec au nord d’Athènes et parvient à libérer sa province. J’en profite alors pour lancer mon attaque à Athènes, qui restera dans les annales comme la plus pitoyable stratégie militaire de l’histoire antique.

En effet, au tour suivant, le romain réinstaurera les échanges commerciaux et parviendra à rassembler 12 ressources différentes qui lui permettront de bâtir les grandes pyramides.
Il gagne la partie à la surprise générale, car même s’il était favori, personne ne pensait qu’il était aussi près du but.

Au final une belle partie, même si nous avons fait des erreurs (notamment Hannibal et moi) en attaquant bien trop tard le romain. Les prochaines parties seront plus dures car je commence à me méfier de ce peuple belliqueux.
La défaite est encore plus dure que personne excepté ce vieux jules n’a construit de merveilles ou de héros.

Très beau compte rendu.

Ca donne envie d'y jouer. Pourtant après 3 parties, c'est l'une de mes plus grosses déceptions : ce jeu est totalement déséquilibré, 90% à l'avantage des romains. Seul le Babylonien pourrait le défoncer mais est bien trop loin pour pouvoir le menacer à temps ! C'est dommage car le jeu est magnifique.

On m'a dit de jouer avec la variante : position aléatoire des peuples au départ. Mais comment jouer les romains avec le territoire égyptien ?? C'est un non sens historique qui me la fait refuser.
Connaissant le nom du vainqueur à 90% avant d'ouvrir la boîte, on ne la sort plus !!

Copyright dit:Petit compte rendu de Mare Nostrum.
Hier après midi : durée de la partie : 2 heures. Nombre e joueurs : 4 (Romain, Egyptien, Grec et Carthaginois). Première partie pour tout le monde, deuxième pour moi.
Au début de la partie, tout le monde commence dans son coin et essaye de construire un maximum de ville, en nombre très limité. Je parviens à rester le leader politique (je suis l’Egyptien) tandis que le Romain devient Maître du commerce et le Grec chef militaire.
Très vite, il n’y a plus de possibilité de construire des caravanes. Cela me vaut une attaque du Carthaginois et un saccage en règle de ma ville de Cyrenae, dans une province qui n’était pas du tout protégé. A ce stade de la partie, seuls Périclès et Hannibal ont commencé à créer leur armée, et ce dernier occupe donc une de mes provinces avec seulement une troupe.
J’arrive à libérer ma province au tour suivant en construisant deux troupes et en les envoyant se battre. Périclès m’aide d’ailleurs bien en me faisant jouer avant Hannibal. Je lui fais la promesse de lui renvoyer l’ascenseur plus tard dans la partie.
Au tour suivant, j’attaque Hannibal et occupe sa province en détournant une ressource de fruits. Celui-ci s’est entre temps reconstruit trois unités militaires et me menace d’attaquer. Pour ne pas me lancer dans un conflit fratricide qui conduirait à des investissements irraisonnables, j’évite de me lancer dans une logique de guerre et promets de retirer mes troupes.
J’insiste d’ailleurs auprès de mon voisin Babylonien sur l’urgence d’attaquer le Romain. César a en effet bâti un nombre important de caravanes et domine largement le commerce méditerranéen. Il en profite pour imposer l’autarcie pour tous et supprime les phases d’échange.
Il a déjà construit les jardins suspendus et le temple d’Artémis et se rapproche ainsi dangereusement de la victoire.
César se constitue rapidement une armée importante, constituée essentiellement de troupes terrestres. Si Périclès commence à s’inquiéter de cette armée massivement parquée le long de ses frontières, nous autres africains restons sereins et continuons petit à petit à construire nos armées.
Je parviens ensuite à construire un temple, ce qui m’assure 6 impôts par tour, ainsi que les habituels ressources de mes caravanes (2 Papyrus, un esclave, un bétail). Cela accélère la construction de mon armée. J’attends néanmoins un peu pour construire des trirèmes, afin de laisser planer le doute sur mes attentions. Je me suis en effet mis d’accord avec Hannibal pour attaquer César avec lui. Ce n’est pourtant pas mon but, qui est d’envahir la Grèce à Athènes, cette province étant en effet vide de troupes (quelle erreur !). Le Grec a préféré s’étendre à l’Est, et contrôle un grand nombre de province (Cnossos et Rhôdes), ce qui le rapproche de moi.
Le tour suivant voit monter l’économie militaire. Les tensions sont de plus en plus perceptibles sur le pourtour méditerranéen. Avec mes deux trirèmes et toute mon armée, je me sens prêt à attaquer.
Hannibal envoie ainsi une expédition dans le sud de l’Italie. Malheureusement, son attaque échoue, et il reste une troupe romaine face à face à deux troupes carthaginoises à la fin de ce tour.
Le Grec décide alors de prendre l’ascendant sur le Romain. Il est en effet toujours chef militaire, grâce à un réseau impressionnant de trirèmes qui croisent sur l’ensemble des côtes nord de la méditerranée. Il réussit son attaque et décide d’occuper une ressource de poisson.
Je bouge alors les trirèmes, feignant de vouloir attaquer le Romain au prochain tour.
Le tour suivant, Hannibal se fait jeter à la mer par les forces de l’empire romain. Le romain attaque également le Grec au nord d’Athènes et parvient à libérer sa province. J’en profite alors pour lancer mon attaque à Athènes, qui restera dans les annales comme la plus pitoyable stratégie militaire de l’histoire antique.
En effet, au tour suivant, le romain réinstaurera les échanges commerciaux et parviendra à rassembler 12 ressources différentes qui lui permettront de bâtir les grandes pyramides.
Il gagne la partie à la surprise générale, car même s’il était favori, personne ne pensait qu’il était aussi près du but.
Au final une belle partie, même si nous avons fait des erreurs (notamment Hannibal et moi) en attaquant bien trop tard le romain. Les prochaines parties seront plus dures car je commence à me méfier de ce peuple belliqueux.
La défaite est encore plus dure que personne excepté ce vieux jules n’a construit de merveilles ou de héros.

Merci grodègue... C'est vrai que ça fait deux fois qu'il gagne le romain et on verra la prochaine fois ! (on l'attaquera plus tôt je pense...)

Au dessus c'était moi, je voulais corriger les fautes d'orthographes qui étaient restées... :oops:

Je n'étais pas connecté et je pensais faire éditer au lieu de citer... désolé !

STOP. Attention erreur classique detected. :wink:

  • MN n'est pas un jeu de conquete mais de construction (il suffit de regarder le but du jeu pour cela "construire").
  • MN ne se joue qu'a 5 joueurs. Les parties a 4 c'est pour connaitre la carte et presenter les mecanismes mais pas jouer a MN.
  • Quand on ne fait pas le depart aux points, on ne joue pas a MN ; beaucoup de gens pensent que ce depart est une variante mais c'est l'inverse : c'est l'usage des fiches qui sont une variante pour les debutants pour ne pas rater son depart afin de ne pas se vautrer pour l'essence du jeu a savoir : la phase de commerce. Oubliez les fiches des la deuxieme partie (merci pour lui)
  • une pyramide romaine alors que les autres joeurs n'ont pas encore de H/M, ce n'est en aucun cas un fait du romain mais une erreur des autres, une erreur de debutant. On ne peut pas juger MN au bout de 3-4 parties a 5 joueurs, c'est impossible.


Afin de mieux maitriser la phase de commerce, qui est le coeur du jeu, je m'en vais vous citer un petit resume d'un post du forum de MN, qui n'est pas de moi mais qui resume bien le jeu a 5, ou l'egyptien parait puissant a l'instar du romain a 4 joueurs.

numerobis dit:Si tu trouve l' égyptien puissant, c' est effectivement que vous ne maîtrisez pas la phase de commerce, le coeur du jeu ... ce qui est parfaitement normal! Il m' a fallut près d' un an pour cela, et un de plus pour devenir un maître du commerce potable. L' Egypte gagne par l' inattention de ses adversaires... plus le temps passe, moins elle est puisante.
Chaque civilisation dispose de son territoire propre: sa capitale (3 construction) et 2 territoire à 2. Le reste n' est qu' espace tampon à 1, à l' exception de Troie qui reconnecte les Dardanelles. Comme il est impossible de détruire une influence, juste de la convertir, le poisson gréco-romain tourne souvent à la guerre totale, et l' égyptien ne peut abandonner le Sinaï (ou la mer rouge) à Babylone. Seul Carthage et l' Egypte, trop exposés pour partir en guerre, réussissent à se côtoyer pacifiquement. Chaque civilisation à donc toujours les mêmes besoins au commerce, et la même offre, à l' emplacement des marchés près (bien que j' ai une fois dissuadé le romain d' attaquer mon carthaginois en n' exploitant pas l' esclave voisin de mon or, et en n' y plaçant pas de marché, à l' égyptienne: MN est un jeu programmé, mais dont il est possible de contourner la programmation).
Voici donc la liste des besoins de chaque civilisation pour une pyramide... 3 erreur permettant encore la merveille. A imprimer et distribuer!
Rome : Papyrus, Or, Parfum, Esclave, (Poisson), (Diamant).
"pot de miel": Métal, Impôt, Diamant, Maître du commerce.
contraint: Aucune.
Carthage : Métal, Papyrus, Bélier, Huile, Vin, Blé, (Diamant)
"pot de miel": Impôt, (Or), (Parfum)
contraint: Esclave, Fruit.
Babylone : Métal, Papyrus, Diamant, Fruit, (Huile), (Poisson)
"pot de miel": Impôt, (Parfum), (Or), Maître du commerce.
contraint: (Esclave), (Bélier).
Grèce : Suivant pillages de ressources en cours, ou 2 Impôts.
"pot de miel": (Huile), (Poisson), (Vin).
contraint: (Huile), (Poison).
Egypte : 1 impôt
"pot de miel": Papyrus, Papyrus, Papyrus!
contraint: impôt, Cyrénaïque rarement développée, ou peu, car trop pillable.
Le maître du commerce doit avant tout se demander combien d' impôt il doit faire cracher à l' égyptien (et plus rarement au Grec) pour l' empêcher de faire sa merveille, et, parfois, si cela vaut vraiment la peine de le bloquer. Puis, vérifier si un échange à 3 lui permettrait d' obtenir sa merveille ou une pyramide en en empêchant ses challengers: par principe, les autres joueurs évitent le maître lors des échanges, mais c' est impossible à trois. Enfin, quelles sont les conséquences pour les joueurs exclus: des échanges à 0 son souvent synonymes d' une militarisation du Grec et du Romain, qu' ils leur faudra bien rentabiliser.
Pour les autre participants à l' échange, la question est: puis-je tenter une M/H à ce tour, ou ma situation - militaire, en particulier - me l' interdit t' elle. Doit-je proposer mes "pot de miel", et qui cela favorise t' il, ou placer en bloc mes doublons sans même en garder un seul, pour bloquer merveilles et pyramides. Un adversaire est-t' il en position de victoire, à bloquer en priorité?
Puis, lors de l' échange, puis-je encore espérer la merveille, ou dois-je commencer à "assécher" les "pots de miel" convoités par mes adversaires les mieux placés.
Posséder le leader politique offre un bon moyen de déséquilibrer le jeu, surtout en début de partie: quiconque construit avant le Grec ferait bien de s' armer, à titre préventif, mais cela retarde le développement.
Tactiquement, le chef militaire est indispensable pour attaquer - sauf au Grec face à un adversaire dispersé - car la guerre, à MN, est économique: les pertes de l' attaquant et du défenseur sont proches, et importantes, ce sont les renforts qui comptent, et le pillage vole les renfort adverses.
Stratégiquement, Le chef militaire sert d' abord à s' emparer du maître du commerce, qui permet d' obtenir la victoire, et d' empêcher celle de ses adversaires.

Par ailleurs, MN n' est pas seulement un jeu programmé dont certain ont intérêt à fausser la programmation, c' est aussi un jeu subtil, dans le sens ou il existe des règles non-écrites, comme l' échange à trois ou les espaces-tampons, qu' il faut découvrir par la pratique. Les choix se font en fonction de la "position" des différents adversaires PAR RAPPORT à leur position habituelle, qu' il faut donc connaître... Donner sciemment une M/H à un adversaire peut ainsi s' avérer très utile: en offrant Hélène à Carthage, Babylone reporte le romain sur le grec, qui s' attaque sinon à lui. En faisant monter Rome à trois M/H, Carthage impose au grec une alliance anti-romaine... à toi de trouver le reste.
Dans une partie "bateau", le romain se fait le carthaginois, qui possède 5 des ressource qui lui manquent; le grec pille un peu tout le monde puis harcèle le babylonien; l' égyptien blinde Alexandrie, guette les erreurs à l' échange et achève les blessés, sur le diamant pour Carthage, et éventuellement sur l' esclave babylonien via la mer rouge.
La stratégie, à MN, c' est faire chavirer le bateau.

Que MN soit déséquilibré est donc évident, et même nécessaire à son bon fonctionnement. Si tu joue, non pour la victoire, mais pour tirer le meilleur de ta civilisation, ce n' est pas un problème, et une victoire improbable est d' autant plus glorieuse. Seul le Carthaginois - mon préféré - est réellement difficile, même avec l' extension, et il est préférable de le débuter sans héros, pour acquérir Hélène le plus vite possible... ou peut-être envahir un romain peu développé? Monopoliser le Chef militaire est une autre option, mais le romain te l' arrachera sans peine par une guerre d' usure, s' il pense en avoir le temps.

Si le déséquilibre te gène vraiment, fait des mini tournoi de 5 parties, chaque joueur incarnant les 5 civilisation, par exemple dans l' ordre suivant:
Rome>Babylone>Grèce>Carthage>Egypte>Rome
On stoppe la partie au bout de trois heures, un joueur qui fini l' annonce dés le début de la phase de construction, pour que les autres ne renoncent pas à une M/H en prévision d' un prochain tour inexistant, et l' on marque 1 P.V. par M/H (4 maxi). Le vainqueur reçoit 1 P.V. bonus, mais pas 2 vainqueurs ex-aequo. La pyramide l' emporte sur les M/H et rapporte 5 (+la victoire?), mais on ne marque pas en plus de points pour ses M/H. Le leader politique l' emporte sur un autre vainqueur ex-aequo, sauf s' il n' a que 4 M/H face à une pyramides.
Puis l' on transforme les points de chaque partie en % de victoire, le plus fort total sur 5 partie l' emporte.
C' est un peut bizarre de commencer MN par un mini tournoi, mais au moins, chacun d' entre vous testera toute les civilisations.

Enfin, je te déconseille fortement l' extension mythologique pour l' instant: outre une 13ème ressource, elle rend le fer, l' huile et le poisson bien plus dur à assécher. Prend d' abord quelques mois pour maîtriser la phase de commerce à 5, sans même parler des dieux, héros et unités mythologiques! Par contre, les corrections apportées aux Héros spécifiques que Benwa t' a indiqué rééquilibrent effectivement le jeu de base, et j' y ajoute les modification des H/M:
Archimède, Agamemnon, Salomon: +3.
Nabuchodonosor marche aussi sur les temples/marchés: 1 des 2 ressource au choix.
Jardins suspendus: 2 ressources conservée.
Mausolée: -1 aussi pour les influence.
Phare/Statue de Zeus: donne 1 influence/1 forteresse gratuite à son achat.
De même, j' abonde dans le sens de Benwa et SuperDéfi pour dire que le départ libre améliore vraiment le "cas" Grec... mais de toute façon, même s' il perd, on ne s' ennuie jamais avec lui: c' est le gendarme de la partie, et il a tout intérêt à aller piller tout ses adversaires, un par un, avant qu' ils n' aient construit de forteresse, dans le seul but de les obliger à perdre du temps à s' armer. Perdre avec le grec est bien plus amusant que gagner avec l' égyptien.
MN est un jeu qui demande du temps pour se laisser apprivoiser... mais ça en vaut la peine, et encore plus si tu peut te déplacer au championnat de France!
Numérobis


Je vous cite le post source, qui parlait d'une deception lors de la decouverte du jeu.

:arrow: http://www.sergelaget.com/forum/viewtopic.php?t=1705

Ce qu'il faut bien apprehender avec MN, ce sont les 5 peuples et leurs besoins, pour l'integrer dans votre phase de commerce, qui est le seul moment d'interaction avec les peuples trop distants. Par exemple, entre le romain et le babylonien, seul une entente avec le grec permet d'influencer la progression militairement, mais jamais directement par ses propres legions; donc le commerce doit etre gere pour donner un avantage a untel ou untel tout en tirant son epingle du jeu.

Pour moi, c'est quand meme clairement une des plus belles creations en matiere de jeu depuis longtemps.

Attention : je n'ai pas critiqué le jeu.

Il faudra effectivement que je réésaye à 5 même si j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer hier, ce qui est avant tout le but d'un jeu (ça se saurait si ctéait de gagner... :wink: )

Copyright dit:Attention : je n'ai pas critiqué le jeu.
Il faudra effectivement que je réésaye à 5 même si j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer hier, ce qui est avant tout le but d'un jeu (ça se saurait si ctéait de gagner... :wink: )


:)

Effectivement, si tu apprecies tel quel, il n'y a pas trop de soucis.

Le tout est au final de juger le jeu (a long terme) dans les meilleures conditions i.e. avec 5 joueurs ayant une connaissance minimale du "scenario" et tentant de s'en ecarter au moment opportun.

Bon jeu,

Qui dispose de 'quelques mois' pour maitriser et apprécier un jeu alors qu'il en existe tant avec lequels on s'éclate dès la première partie ?

Attention, j'aime bien Mare Nostrum et j'attends tjs l'occasion de jouer avec l'extension mytho d'ailleurs, mais le post de fan cité ci-dessus ne me paraît pas très encourageant.
Je sais pas pour vous mais dans mon groupe, quand un jeu bourre tout le monde à la première partie, il a quand même rarement de seconde chance, surtout quand la partie dure au moins 3h.

Seboss dit:Qui dispose de 'quelques mois' pour maitriser et apprécier un jeu alors qu'il en existe tant avec lequels on s'éclate dès la première partie ?


Oui, mais d'un, tu peux t'amuser avec MN pendant les premieres parties, mais le reflexe est d'accuser le jeu quand tous les joueurs appliquent la meme approche (alors qu'il y a 5 jeux en 1) et qu'ils voient un peuple prendre toujours de l'avance. De deux, il ne faut pas si longtemps pour cerner le jeu, le manque de pions t'oblige a ne recourir au militaire que pour palier autre chose et non pour de la conquete pure et dure, la carte t'oblige a du commerce a cause des doubles et elle te montre clairement que :
  • le romain ne peut pas attaquer directement le babylonien
  • l'egyptien peut rester chez lui toute la partie
  • le babylonien est le seul a avoir une capitale non cotiere donc il n'est oblige de se defendre qu'en cas d'attaque et faire du developpement tranquilement dans le cas contraire
  • donc le romain a besoin du grec pour menacer un tant soit peu le babylonien pour esperer gagner.

Cette analyse, un joueur la fait en 10 secondes, ca demande pas le bac, juste de la logique.

Maintenant si ton groupe s'ennuit des jeux un peu profond qui demande au moins de connaitre les besoins des adversaires pour les contrer, et ben, comment dire, il vaut mieux rester a Puerto Rico alors ou a tout autre jeu symetrique ou l'algorithme gagnant est le meme pour tous. Comme tu le dis si bien, il y a tant de bons jeux qui ne demandent qu'une analyse superficielle mais si cela cadre avec ton environement, pas de soucis.

Enfin si je cite ce post, c'est pour vous evitez ces fameux quelques mois, une bonne lecture, une discussion et vous verrez que le jeu est diffrent.

STOP*. Attention erreur classique detected.
MN n'est pas un jeu de conquete mais de construction (il suffit de regarder le but du jeu pour cela "construire").

c'est un peu le problème, ya pas de contre pouvoir à la construction hormis un dieu, et les armé, or dès qu'on va en guerre on prend du retard sur les autres qui joue au merveilles/héro ...
MN ne se joue qu'a 5 joueurs. Les parties a 4 c'est pour connaitre la carte et presenter les mecanismes mais pas jouer a MN.
Quand on ne fait pas le depart aux points, on ne joue pas a MN ; beaucoup de gens pensent que ce depart est une variante mais c'est l'inverse : c'est l'usage des fiches qui sont une variante pour les debutants pour ne pas rater son depart afin de ne pas se vautrer pour l'essence du jeu a savoir : la phase de commerce. Oubliez les fiches des la deuxieme partie (merci pour lui)

bof, les emplacements de marchés et villes étant toujours les même pour chaque civilisation, le choix offert par le placement est très reduit
au début je me disais que le fait d'acheter des troupes dès le placement change des choses, mais en fait pas tant que ça, simplement parce que le joueur militaire aura perdu des points de construction, et qu'il subira les represailles lors de la phase de commerce/construction
il n'y a pas moyen de rusher avec ses troupes sans perdre 5 tours de jeu


une pyramide romaine alors que les autres joeurs n'ont pas encore de H/M, ce n'est en aucun cas un fait du romain mais une erreur des autres, une erreur de debutant. On ne peut pas juger MN au bout de 3-4 parties a 5 joueurs, c'est impossible.


je pense personnellement que ça viens de la lassitude de 4 joueurs débutants qui on bout du 13eme tour en ont marre de compter les cartes, et de repartir les ressources
de toute façon, au bout d'un moment, on se retrouve tjs avec la meme configuration d'echange : celle optimal pour tous le monde sans donner la victoire aux autres


j'ai acheté le jeu et l'exten, franchement je suis déçu, le jeu souffre d'un déséquilibre entre l'aspect militaire et construction, et le déséquilibre de certaines cartes (héros/merveille etc) est complétement hallucinant

Je comprends la deception, si l'equilibre militaire/construction etait recherche. Ce n'est clairement pas le cas puisque Mare Nostrum est un jeu de la lignee des Civilisations et pas des Zargos :wink:

Pour la remarque sur les 13 tours c'est sans objet puisq'on ne peut pas atteindre ce nombre de tours a MN ; encore une fois, vous avez utilise le demarrage aux fiches, ce n'est pas possible autrement. Avec le demarrage au points un babylonien peut obtenir au bas mot 13 cartes au tour 3.

De toutes les manieres, je comprends vos deceptions ou vos remarques, Mare Nostrum n'etant pas un jeu que l'on peut sortir en toutes circonstances ; ces mecanisnes et sa presentation le laisse penser, mais MN requiert clairement de l'experience a ce jeu pour prendre de la saveur. Tant mieux pour ceux qui passent le cap et tant mieux si ceux qui ne le passent pas trouvent leur compte ailleurs.

EDIT pour clarifier (faut que je dorme plus)[/EDIT]

SuperDéfi dit: Mare Nostrum n'etant pas un jeu grand public ; ces mecanisnes et sa presentation le laisse penser, mais MN requiert clairement de la bouteille pour prendre de la saveur. Tant mieux pour ceux qui passent le cap et tant mieux si ceux qui ne le passent pas trouvent leur compte ailleurs...


Tinquiète pas...

Autant j'ai apprécié ta discussion très claire et passionnée, autant je n'apprécie pas ta façon de traiter de "grand public" style trivial pursuit ou monopoly ceux qui n'ont pas accroché à MN :twisted: . Je pense qu'il doit s'agir d'une mauvaise compréhension de ma part, enfin je l'espère pour toi...

grodègue dit:Autant j'ai apprécié ta discussion très claire et passionnée, autant je n'apprécie pas ta façon de traiter de "grand public" style trivial pursuit ou monopoly ceux qui n'ont pas accroché à MN. Je pense qu'il doit s'agir d'une mauvaise compréhension de ma part, enfin je l'espère pour toi...


Il fallait prendre "grand public" pour un "jeu qu'on peut sortir en toute circonstance". Mare Nostrum supporte mal d'avoir un joueur "non experimente a MN" (ca veut pas dire pas experimente en jeux, hein :wink:) car le desequilibre risque de fausser grandement la partie car Mare Nostrum repose sur une sorte d'equibibre force' (que certains appelent un scenario) pour tenir l'ensemble et qu'il faut juste faire pencher aux bons moments. Jouer a Mare Nostrum (et en prendre une bonne saveur) demande une table equilibree et avec une bonne experience de MN (quelque soit son experience ludique). Il ne fallait pas prendre "non grand public" comme "pour un public d'inities aux jeux" mais pour "un public d'inities a MN".
Maintenant on peut s'amuser a MN en toute circonstance mais on risque aussi fortement de voir la partie aller a tel peuple ou tel peuple sans comprendre ce qui arrive et sans avoir le controle sur cette derive, c'est un des rares jeux ou tu dois prendre l'ensemble de la table en compte, cette table comportant 5 peuples avec des approches tres differentes.

Enfin, j'en ai trop dis. En resume, c'est clairement un jeu qui demande un investissement en temps, voila.

Enfin, j'en ai trop dis. En resume, c'est clairement un jeu qui demande un investissement en temps, voila.

c'est con mais ça c'est pas marqué sur la boite :lol:
Je comprends la deception, si l'equilibre militaire/construction etait recherche. Ce n'est clairement pas le cas puisque Mare Nostrum est un jeu de la lignee des Civilisations et pas des Zargos


enfin en même temps, pourquoi avoir mis autant de héros "militaire" puissant , et autant de héros "constructeur" mauvais, c'est bien que quelque part un équilibre a été recherché, que le concepteur à chercher à donner à l'aspect militaire un role de contre pouvoir
contre pouvoir par rapport aux sites de ressources : saccage, pillage, conversion
contre pouvoir par rapport aux titres : maitre du commerce, leader politique

quand on voit le pouvoir des dieux de l'extension s'est evident que cet aspect :"j'embete mon voisin" a été "renforcé"

quand on voit certaines variantes sur le site de MN de même...

l'aspect militaire à MN c'est le colosse aux pied d'argile, je vois pas comment décrire ça autrement, c'est malheureux

françois p dit:enfin en même temps, pourquoi avoir mis autant de héros "militaire" puissant , et autant de héros "constructeur" mauvais, c'est bien que quelque part un équilibre a été recherché, que le concepteur à chercher à donner à l'aspect militaire un role de contre pouvoir
contre pouvoir par rapport aux sites de ressources : saccage, pillage, conversion
contre pouvoir par rapport aux titres : maitre du commerce, leader politique
quand on voit le pouvoir des dieux de l'extension s'est evident que cet aspect :"j'embete mon voisin" a été "renforcé"
quand on voit certaines variantes sur le site de MN de même...
l'aspect militaire à MN c'est le colosse aux pied d'argile, je vois pas comment décrire ça autrement, c'est malheureux


Attention, je ne parle pas dans ce sujet de "Mare Nostrum : Mythologique" mais du classique a 5 ou seul "helene de troie" est une heroine militaire (et defensive), tous les autres H/M sont d'ordre economique.

Pour l'extension Mythologique, pour moi, c'est un autre jeu, avec une approche beaucoup plus simple (avec un renforcement du pouvoir militaire des joueurs). C'est plus "fun" et permet de renouveler mais je serais incapable de t'en dire plus car, n'ayant fait que quelques parties de MNM, je peux te dire que c'est amusant, mais je ne peux pas parler de sa profondeur ; on est plutot dans un jeu avec plus de largeur mais moins de controle et de suivi.

SuperDéfi dit:Maintenant si ton groupe s'ennuit des jeux un peu profond qui demande au moins de connaitre les besoins des adversaires pour les contrer, et ben, comment dire, il vaut mieux rester a Puerto Rico alors ou a tout autre jeu symetrique ou l'algorithme gagnant est le meme pour tous.


Je suis globalement d'accord avec toi ne demande que de pouvoir appronfondir sur MN. Seulement globalement, les joueurs que je fréquente adhèrent totalement à l'équilibre et aux mécaniques épurées des jeux à l'allemande. Dans ce mode de pensée, MN est considèré comme un jeu déséquilibré et par conséquent assez mauvais.
A Game of Throne souffre exactement du même problème je pense. Selon quelle faction on tire, le jeu ne sera absolument pas le même et une seule stratégie fonctionne pour chacune d'entre elles. Cela nécessite de connaître les bonnes ouvertures et ne laisse pas trop de place à l'inspiration. Au final c'est le jeu qui vous joue et non l'inverse. MN donne surement cette même impression aux amateurs de Caylus, Puerto Rico et autres.
Il n'est pas question de profondeur, simplement de savoir si tout le monde part avec les mêmes chances qq soit l'expérience dont on dispose sur le jeu.