Des traductions et autres rééditions

Quand je vois les attentes suscitées par certains jeux, je me demande pourquoi personne ne se charge de les éditer ou de les rééditer en France/en français.

Prenez un jeu comme Through the Ages. La première édition, qui d'après les photos ressemble plus à un prototype amélioré qu'à une véritable édition, est épuisée. Le jeu a été très mal distribué. Comme il possède une cote ludique énorme, les enchères s'envolent sur eBay. Comment se fait-il que personne n'entreprenne de le sortir en France ? Cela me semble un succès annoncé d'avance. Evidemment, le marché est restreint, mais en estimant au mieux le tirage, n'y a-t-il pas moyen de rentrer dans ses frais voire de faire des bénéfices ?

MOz dit:Prenez un jeu comme Through the Ages. La première édition, qui d'après les photos ressemble plus à un prototype amélioré qu'à une véritable édition, est épuisée. Le jeu a été très mal distribué. Comme il possède une cote ludique énorme, les enchères s'envolent sur eBay.


A priori, il a changé de main il y a quelques temps, non ?
Qui sait, peut-être peut-on en espérer une nouvelle édition et le succès aidant une traduction ? Je pense qu'au vu de as réputation, peu de boîtes françaises refuseraient la trad.

Don Lopertuis

Euh, je ne suis pas sûr qu'un jeu comme TtA partirait à plus de 50, 100 exemplaires maximum en France. Je pense que seul un éditeur comme Neuroludic pourrait en tirer des bénéfices.

scand1sk dit:Euh, je ne suis pas sûr qu'un jeu comme TtA partirait à plus de 50, 100 exemplaires maximum en France. Je pense que seul un éditeur comme Neuroludic pourrait en tirer des bénéfices.

Ca depend surtout du prix de vente...

scand1sk dit:Euh, je ne suis pas sûr qu'un jeu comme TtA partirait à plus de 50, 100 exemplaires maximum en France.


Tu crois ? Je dois être dans ma bulle. Je pensais que ce jeu se vendrait au minimum à 500 exemplaires.

MOz dit:
scand1sk dit:Euh, je ne suis pas sûr qu'un jeu comme TtA partirait à plus de 50, 100 exemplaires maximum en France.

Tu crois ? Je dois être dans ma bulle. Je pensais que ce jeu se vendrait au minimum à 500 exemplaires.


Ce qui est tout de même tout petit petit, et guère intéressant pour un éditeur.

MOz dit:
scand1sk dit:Euh, je ne suis pas sûr qu'un jeu comme TtA partirait à plus de 50, 100 exemplaires maximum en France.

Tu crois ? Je dois être dans ma bulle. Je pensais que ce jeu se vendrait au minimum à 500 exemplaires.


Vous êtes sûrs de cela ? Je pensais qu'un jeu de ce type pourrait gagner un public assez large, à l'image de l'ancien Civilisation.

Dans ces circonstances, il sera effectivement dur d'en espérer une traduction...

Don Lopertuisb :?

Sur 500 exemplaires, cela parait dur. Mais en même temps, est-ce qu'il y a vraiment beaucoup de travail à fournir. La traduction proprement dite ne prendra que deux ou trois jours. Pas besoin d'embaucher un expert, c'est quelque chose qu'on peut faire soi-même. Après si tu reprends les graphismes de l'édition originale, il y a vraiment très peu de boulot de conception à fournir il me semble, non ? Tout ce qui reste, c'est un travail d'éditeur : contacter les fournisseurs (imprimeurs, fabriquants de pion, etc), superviser le boitage et la distribution. A la limite quelqu'un de motivé pourrait très bien le faire en moins d'un mois tout en bossant à côté ? Non ? Je dis des grosses conneries ?

Que le peu de personnes potentiellement intéressé par un jeu d'intégriste fera l'effort de le prendre en anglais. Cela représente du boulot en traduction mais aussi en coordination et vu le public visé (qui de toute façon se plaindrait que la version française est trop chère :P), je ne vois pas l'intérêt.

Après faut demander le retour d'expérience à lolive qui avait tenté à une époque d'éditer la VF de Twilight Struggle et ça a échoué parce que notamment GMT a réédité une version originale distribué en France. Il faut déjà une volonté aussi de l'éditeur et tu ne sais pas si Funagain veut vraiment partager cette réédition.

MOz dit:Mais en même temps, est-ce qu'il y a vraiment beaucoup de travail à fournir. La traduction proprement dite ne prendra que deux ou trois jours.

As-tu vu la règle de TTA ?
Un bonne vingtaine de pages écrit en petit
En plus, il y a quasiment 400 cartes
De mémoire, j'ai mis 6 semaines (pas à plein temps, en plus du boulot)
Grunt a raison, les intégristes se contenteront de la version anglaise (une chance, elle n'est pas en tchèque !) et referont la traduction (à moins que celle existante suffise)

didier_adasoc dit:As-tu vu la règle de TTA ?
Un bonne vingtaine de pages écrit en petit
En plus, il y a quasiment 400 cartes


J'avais oublié la règle. Et effectivement, là, il y a du boulot. Mais Trough the Ages n'était qu'un exemple. Ma question est plus générale.

Quoi qu'il en soit, même si ça prend plus de temps, traduire de l'anglais, ça ne coûte presque rien. L'éditeur peut le faire lui-même. Pas besoin d'engager un traducteur professionnel. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi - si on met de côté le coût de la traduction - une édition en français d'un jeu en anglais coûterait plus cher que le jeu original. En effet, il n'y a quasiment aucun coût de développement puisqu'on se contente de rééditer un jeu achevé. Les surcoûts viennent d'où ?

MOz dit:
Quoi qu'il en soit, même si ça prend plus de temps, traduire de l'anglais, ça ne coûte presque rien. L'éditeur peut le faire lui-même. Pas besoin d'engager un traducteur professionnel.

On voit ce que ça donne avec les trads Queen Games où il vaut mieux lire l'anglais que le français, ou par exemple Rumis+ où la trad' est par moment incompréhensible...

MOz dit:
didier_adasoc dit:As-tu vu la règle de TTA ?
Un bonne vingtaine de pages écrit en petit
En plus, il y a quasiment 400 cartes

J'avais oublié la règle. Et effectivement, là, il y a du boulot. Mais Trough the Ages n'était qu'un exemple. Ma question est plus générale.
Quoi qu'il en soit, même si ça prend plus de temps, traduire de l'anglais, ça ne coûte presque rien. L'éditeur peut le faire lui-même. Pas besoin d'engager un traducteur professionnel. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi - si on met de côté le coût de la traduction - une édition en français d'un jeu en anglais coûterait plus cher que le jeu original. En effet, il n'y a quasiment aucun coût de développement puisqu'on se contente de rééditer un jeu achevé. Les surcoûts viennent d'où ?


J'avais déjà soulevé le problème et je m'étais fait allumé à juste titre : le cout c'est la fabrication, en gros, pour un tirage à peu d'exemplaires. Et en France, le tirage est assez faible... c'est très peu rentable !
De plus la réalisation (traduction + mise en page) prend toujours plus de temps que prévu... qu'il y a d'autres projets en parallèle + les fabricants ont aussi un planing sérré !!!

Grunt dit:On voit ce que ça donne avec les trads Queen Games où il vaut mieux lire l'anglais que le français, ou par exemple Rumis+ où la trad' est par moment incompréhensible...

Ca, c'est sûr que quand on n'a pas les compétences...
jester dit:le cout c'est la fabrication, en gros, pour un tirage à peu d'exemplaires. Et en France, le tirage est assez faible... c'est très peu rentable !


Je ne me rends pas compte des différences de coûts de fabrication à l'unité entre un tirage à 500, un tirage à 2000 et un tirage à 10000 exemplaires. Je pensais que si le coût de conception était négligeable, il arriverait à compenser le surcoût lié au tirage limité.

Les voies de éditeurs sont impénétrables. Pourquoi Space Hulk ne ressortirait-il pas ? Déjà traduit, éprouvé et approuvé, adoré. GW se ferait de la thune! Et les joueurs seraient contents de ne pas avoir à dépenser 100 € sur E***. Mais non. Il y a forcément des choses que le public ignore, et qui font que tel jeu ne ressortira peut être jamais (ouah, j'aurais du être détective tiens :lol: )

Je pense qu'ils doivent estimer les prévisionnels de vente au regard de ce qui existe déjà dans le créneau... ça doit pas être assez rentable...

BananeDC dit:Les voies de éditeurs sont impénétrables. Pourquoi Space Hulk ne ressortirait-il pas ? Déjà traduit, éprouvé et approuvé, adoré. GW se ferait de la thune!...


Le raisonnement est pourtant simple pour Space Hulk : pourquoi mettre dans une même boîte ce que tu peux acheter en plusieurs boîtes nettement plus chères... ? :wink:
Un Space Hulk dans sa seconde version comptait 2 escouades de terminators et une bonne vingtaine de Stealers. Si on doit à l'heure actuelle compter tout cela en achat sous blister, il y en a pour plus d'une centaine d'euros...

Don Lopertuis

Don Lopertuis dit:
Un Space Hulk dans sa seconde version comptait 2 escouades de terminators et une bonne vingtaine de Stealers. Si on doit à l'heure actuelle compter tout cela en achat sous blister, il y en a pour plus d'une centaine d'euros...

Hmmm pas avec des stealers en plastique quand même...