[Imperial] De la puissance des investisseurs à 5-6 joueurs

[Imperial]

Hop, hop.

Je n'ai pas énormément de recul sur ce jeu (3 parties à 2, 3 et 5 joueurs), mais il m'a semblé lors de ma partie à 5 que les joueurs qui n'avaient pas du tout de nation, outre de s'embêter un peu (ça a été le cas d'un joueur lors de notre partie à 5), étaient quand même fort avantagés par le fait de pouvoir racheter des actions à tout moment.

À cinq joueurs, la carte Investor ne tourne pas bien vite et il peut se passer bien longtemps entre deux investissements. À ce titre, si on peut acheter des actions un peu tout le temps, c'est s'assurer des rentrées d'argent régulières et rentables (les petites actions sont très rentables) et de pouvoir prendre le contrôle d'une nation de manière opportuniste à tout moment (de préférence avant une grosse taxation). Au final, contrôler une nation n'apporte même pas énormément tant les prises de contrôle sur la carte semblent secondaires par rapport aux transferts d'argent.

Là où on souffre le plus, c'est quand le propriétaire du pays refuse un Investor. Le souci, c'est que le propriétaire d'un pays a trop souvent intérêt à faire Investor, puisque s'il le contrôle, c'est qu'il est majoritaire, et s'il est majoritaire, c'est qu'il aura tendance à gagner le plus d'argent sur cet Investor. De plus, récupérer du cash régulièrement est extrêmement important...

Idem pour la Taxation, le joueur majoritaire a bien souvent intérêt à le faire juste parce que c'est lui qui gagne le plus à faire fructifier son pays.

En l'occurence sur notre partie à 5, le joueur qui a passé la quasi-totalité de la partie sans contrôler de nation n'a pas gagné. Par contre, les joueurs en tête étaient ceux qui avaient réussi à se débarrasser de toutes leurs nations au bon moment pour profiter de la possibilité d'investir beaucoup avant de reprendre la majorité sur les pays les plus prometteurs.

Au final, garder le contrôle d'une nation ne me paraît intéressant que dans l'optique de venir en aide à une nation où l'on est très largement majoritaire : j'ai une nation principale que je développe à fond en essayant de garder de la marge dessus (notamment en récupérant les "petites actions") et la ou les autres ne me sert qu'à éliminer tous les rivaux potentiels de la carte...

Juste pour préciser : ça me paraît beaucoup moins vrai à moins de 5 joueurs, déjà parce que la carte Investor tourne suffisamment vite pour ne jamais se retrouver avec trop d'argent, et d'autre part parce qu'il est difficile de perdre le contrôle de tous ses pays dans ces configurations.

C'est pour ça que je me demande si la carte Investor n'est pas à utiliser à moins de cinq joueurs et la variante à plus de quatre joueurs...

Mmmmmmm?

Petite expérience d'une partie jouée à L'ancora (je crois bien que c'était à cinq). Pendant les quatre-cinq derniers tours je ne contrôle plus rien - mais alors rien de rien!

A chaque phase d'invetsisseur je rachête une petite action rejetée par l'un des autres pour faire l'échange avec une plus grosse et disputer un contrôle. A chaque arrêt sur l'investisseur il rentre un peu de thunes qui permet de maintenir cette stratégie.

En fin de compte... je gagne haut la main.

Je ne pense pas que ce soit une martingale imparable (de lapin)... mais mes estimés adversaires auraient dû se méfier de celui qui rachetait en douce en sifflotant l'air de rien et prétendant être hors du coup...

Et il faut y certainement y regarder à deux fois avant de lâcher une petite action à fort rapport... même pour reprendre un contrôle!...

Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut jamais le faire, hein?

C'est ça que j'adore dans ce jeu il faut évaluer chaque coup en fonction de la situation du moment. on ne peut pas appliquer d'idées pré-conues. 8)

sanjuro dit:
Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut jamais le faire, hein?


Je connais un type qui ne le fait JAMAIS. Pour lui, c'est donner des points aux autres. Une action, c'est cash ou rien.
Le problème de cette stratégie, c'est que tu es hyper dépendants des actions des autres. Tu investis de l'argent, à fort rapport pour avoir un retour sur investissement. Il suffit des fois que le gouvernement décide de ne pas faire investor pour que ça fasse très mal. L'argent ne rentre pas, et la machine ne se met pas en route. Ca peut évidemment, marcher, on en a déjà parler plein de fois, mais pas de quoi utiliser la variante ou penser que c'est une martingale à mon avis.

Les monsieurs ci dessus ont il rejoué à Imperial ?

Je viens de faire une seule partie... cela a procuré un sentiment bizarre... l'impression de pas savoir quoi faire.... et pire, à la fin c'est celui qui semblait mal joué qui a gagné...

Je me demandais si après qq parties, savez vous contrôlez le jeu ? quel est la bonne configuration "nombre de joueurs" à ce jeu ?

Le jeu semble intéressant mais long... mais aussi un jeu où il faut trouver des joueurs motivés à jouer..
Un autre cas c'est produit, un joueur contrôlait bcp de pays et donc les autres regardaient.. (par manque d'argent, il ne savait pas reprendre un pays.. erreur de débutant)


Stat d'Imperial après 1 semaine sur BSW : http://www.brettspielwelt.de/HallOfFame/MultiScore/
Celui qui a le plus joué : 25 parties, avec 72% de victoire.

scand1sk dit:Au final, garder le contrôle d'une nation ne me paraît intéressant que dans l'optique de venir en aide à une nation où l'on est très largement majoritaire : j'ai une nation principale que je développe à fond en essayant de garder de la marge dessus (notamment en récupérant les "petites actions") et la ou les autres ne me sert qu'à éliminer tous les rivaux potentiels de la carte...

C'est exactement ce que je pense. La nation secondaire peut également servir à freiner le développement des nations principales des autres joueurs.
sanjuro dit:Et il faut y certainement y regarder à deux fois avant de lâcher une petite action à fort rapport... même pour reprendre un contrôle!...

Tout à fait.
Pso76 dit:Je me demandais si après qq parties, savez vous contrôlez le jeu ? quel est la bonne configuration "nombre de joueurs" à ce jeu ?


Après une dizaine de parties, j'ai vraiment la sensation de savoir mieux jouer, d'avoir une meilleure emprise sur le déroulement des événements. Pour la première fois, j'ai même détruit une usine, alors que cette option me paraissaient absolument inutile jusqu'alors. Mes configurations préférées sont 3 et 4 joueurs. Les parties durent généralement deux heures. On ne peut donc pas vraiment dire que le jeu est long.