Le decksploring Game ?

[T.I.M.E Stories]

La projet le plus excitant de 2013 ?

Le decksploring Game ?

Il y a quelques semaines, Sébastien Pauchon a débarqué un soir à l’officine –oui, nous travaillons tard- avec un projet GameWorks à nous faire essayer. Pour voir comment nous allions réagir, comment nous allions procéder nous a-t-il dit… Nous avons trouvé cela suspect. Un Pauchon qui veut vous faire essayer un truc pas vraiment terminé… c’est louche. Et cela nous a excités. Assurément.

Seulement voilà, « pas vraiment terminé » dans la bouche d’un Suisse de GameWorks, c’est carrément déjà plus propre que certains jeux que l’on trouve sur les étals. Voilà donc notre Monsieur Seb qui nous sort un proto à pas piquer des vers, mais plutôt un fard à tout bricoleur de maquette. Il nous installe un riche matériel et nous explique… Nous voilà les yeux tout écarquillés, bavant d’envie. Je vous résume.

Alors voilà, il s’agit d’un jeu de Manuel Rozoy. Le Manu de « Jeux sur un Plateau », le Rozoy de la Ludothèque de Boulogne. C’est un projet un peu particulier, une expérience particulière… Entre le jeu de société et le jeu de rôle. Un jeu avec de la gestion, mais aussi du « storytelling ». Actuellement, la mécanique est quasi terminée, mais il y a encore pas mal de travail, surtout pour les modules annexes, car c’est un jeu qui se compose d’une base, fixe, de matériel pour faire des choses et on ajoute à cela des « extensions ». Une extension = quasi un nouveau jeu ! Et on peut jouer à tout ! Incrédule vous êtes, incrédule nous étions. Pour bien comprendre le principe, prenons le premier module qui existe, et que nous avons essayé. Il s’agit d’une aventure. Un scénario d’enquête. C’est avec ce type de chose, avec un scénario, que le principe est le plus évident, le plus palpable. Mais je peux vous assurer que les possibilités sont bien plus grandes que cet aspect-là. Et que déjà, sur ce type de jeu là, c’est assez bluffant. Oui. J’avoue.

Donc, avec des modules d’enquêtes, et il est prévu de fournir au moins trois scénarios dans la boîte de bases, vous êtes des agents qui voyagent dans le temps et qui ont pour mission de résoudre un mystère à une époque donnée. Là, pour l’aventure que nous avons vécue, nous voilà dans un asile d’aliénés au début du XXe siècle. Nous arrivons dans la peau de patients. Un peu comme dans cette vieille série des années 80 « Code Quantum ». Chaque joueur va donc avoir un rôle, et la carte qui va avec. Petite description de la personnalité et, surtout, capacité et pouvoir s’il y a lieu. Le tout très simple. Nous sommes dans un jeu coopératif, enfin, dans un module coopératif. Car on pourrait très bien faire des modules pas coopératifs. Assurément. Donc, vous allez pouvoir discuter entre joueurs, vous aider, échanger des objets, etc. L’idée c’est qu’il y a une ligne de temps avec un marqueur. Donc chaque action, chaque déplacement va vous couter des points de temps. Il y a aussi un plateau sur lequel, pour ce module, vous allez découvrir des pièces (cuisine, promenade, parc) et vous allez vous déplacer pour interroger des gens. Il y a une pile d’indices, des énigmes à résoudre… Bref, tout ce qui fait une belle enquête !

Le souci, c’est que le temps passe vite et que nous n’arriverez peut-être pas à boucler l’enquête rapidement… Et là, vous êtes téléporté et paf, vous recommencez tout. Depuis le début. Mais vous pouvez être téléporté dans un autre corps, donc un autre personnage. Tout est remis en place comme au début, sauf que vous avez moins de temps, parce que normalement vous avez bien avancé, vous avez déjà interrogé des gens, évité les pièges… Oui, nous sommes face à un mélange de « Code Quantum » et « Un jour sans fin ! » !

Default

Ne cherchez pas d’explication dans cette image, c’est pour aérer la lecture, il n’y a rien à voir… Et c’est issue du fond du site GameWorks.

Bon, je ne peux pas spoiler l’histoire. Mais ce que je peux vous dire, c’est que déjà, rien que cette partie sur un scénario encore en phase de test et d’équilibrage, c’est une tuerie ! Nous ne sommes pas souvent dithyrambiques sur nos annonces Tric Trac, mais j’avais sérieusement très envie d’écrire cette annonce depuis un moment pour étaler noir sur blanc tout le respect que j’ai en réserve pour Manuel Rozoy qui semble avoir trouvé là, avec son premier jeu, le Saint-Graal ! Le parfait mariage entre le jeu de plateau et le jeu de rôle ! Et sans maître de jeu, sans préparation qui prend des plombe. Pour l’ancien rôliste devenu joueur de plateau que je suis, vous imaginez la surprise ! Bon, on dit “rôliste un jour, rôliste toujours”. Il est vrai…

Mais ce n’est pas tout. Son système laisse entrevoir des possibilités hors normes. Je vous le dis, si le jeu est livré avec des scénarios enquêtes et uniquement enquêtes, sachez que la base peut permettre des trucs de fous. Oui. On peut imaginer un pur jeu de gestion pour les pousseurs de cubes et du jeu de combats pour améritrasheurs. On peut même imaginer d’autres éditeurs sortant des modules pour ce système, à jouer avec la boîte de base, ou avec des éléments à rajouter… Haaaaa… Mais je m’excite tout seul. Parce que c’est bien simple, c’est la claque ludique la plus importante que nous avons eue depuis des années à l’officine ! Un système incroyable que je ne peux pas dévoiler là dans la mesure où tout n’est pas définitif et que les choix n’ont pas tous été établis ni même envisagés.

Bref, il y a encore pas mal de travail pour équilibrer tout cela, écrire des modules, des scénarios, ajuster les coûts, l’ergonomie… Parce qu’ils sont là sur un terrain encore inconnu chez GameWorks. Mais on connaît leur sérieux, leur finesse de jugement… Le jeu ne sera pas sur les étals avant un moment, peut-être 3 mois, peut-être 6 mois, peut-être en 2014. Mais nous sommes très impatients, tellement que lorsque nous avons vu que circulaient les essais de couverture et la première description chez Asmodee, nous avons décidé d’en parler nous aussi ! Oui.

Le nom de code est pour l’heure “Time Stories” avec en sous-titre « A decksploring Game ». Ça, si ça n’excite pas le joueur qui est en vous, je n’y connais rien ! Le choix va peut-être se faire au départ que sur des scénarios types aventure multi univers, la couverture le laisse envisager. Mais rien que ça, cela voudra le détour. Assurément. Et même si vous avez résolu les premiers scénarios, il vous restera le mode “run” comme pour les jeux vidéos !

Quoi qu’il en soit, dès que nous en savons plus sur tout, on vous fait signe ! ça, c’est sûr.

Time Stories
un jeu de Manuel Rozoy
pour certain nombre de joueurs
à partir d’un certain âge
édité par GameWorks
pour un prix d’on en sait rien même pas eux
Sortie : on ne sait pas et eux non plus, mais vite !

2 « J'aime »

Histoire de chipoté parce que c'est super important ^^ : Code Quantum c'est plus année 90 (même si elle a commancé en 1989).

Un article qui donne drôlement envie d'être dans 3 mois, peut-être 6 mois, ou peut être en 2014, ou encore dans un asile au début du xxeme siècle. En tout cas, ca donne envie!

Cher Monsieur quigonnico,

Justement, quand on chipote, 1989, c'est une des années des "années 80", surtout que cela a été écrit milieu des années 80 pour être tournée en 1988 :o)

Hum... Decksploring de je demande à voir.

Ameritrasheur et kubipousseur main dans la main... qui font une ronde tout autour de la terre, non mais sans blague.

On a rarement vu Monsieur Phal aussi excité... on le voit presque sauter sur sa chaise comme un cabri en écrivant cette news! :)

Bon, faut dire qu'il semble y avoir de quoi être excité! Surtout pour un rôliste (surtout pas ex!) aussi adepte des jeux de plateau! Et surtout lorsque l'on apprend que c'est Maître Pauchon et les gens de GameWorks qui s'en occupent!

Ca promet surement un très beau jeu et, apparemment donc, un très bon jeu aussi!

Vivement à vite!

Oh mon Dieu, oh mon Dieu, oh mon... Bref, vous aurez compris : c'est la plus belle séance de moubourrage à laquelle j'ai assisté depuis belle lurette!!! Tout n'est pas encore forcément très clair, mais... Mais ça sent bon!!! Je suis fan des jeux "modulables", du multi-usage, du jdr, du jdp, de tout ce que Monsieur Phal a dit, là! Ça rappelle un peu (vaguement et de loin) l'exercice de style sur Stonehenge...

Cher Monsieur gwailo,

Oui, le mieux c'est de voir, comme pour tout, parce que ce qui me plait n'est pas forcément ce qui vous plait :o)

Phal,

Je crois que Manu est déjà en couple. Ton article honteusement laudatif à son égard ne suffira probablement pas à le détourner du droit chemin.

En revanche il a bien donné envie, donc de ce coté là mission accomplie.

Celui là, je l'attends de pied ferme. j'y ai joué il y a longtemps maintenant, et comme toi j'avais été plus qu'enthousiasmé. Je sais que le jeu a encore bien évolué depuis la partie que j'ai faite avec Manu qui nous "surveillait" attentivement pour voir si ça tournait comme il le souhaitait.

Un truc hors normes qui me fait baver d'envie.

Ah c'est malin! Et c'est Tric Trac qui va me payer un nouveau clavier?elvjkdfùqbvkndù#@13

Tiens, c'est marrant,cette semaine je posais la question sur le forum de ce que devenait Gameworks - pas de réponse d'ailleurs et mon inquiétude, que dis-je, mon angoisse montait d'un cran. Et pas plus tard que cette aprèm j'allais sur le site suisse pour constater, effaré, que rien n'y était annoncé et que le site datait un peu.

Bref, que serait ma vie sans TT ? Un genre d'interrogation no

-life permanente ?

Ca donne l'eau à la bouche et ça fait très très plaisir d'entendre parler ainsi de Manu Rozoy. Vivement 2013 ou 2014 :)

Il y avait déjà Code Cantuun, de Pauchon.

Moi, j'y ai joué, nananéreu... Et je souhaite le meilleur à Manu, avec ce concept atypique et gonflé. Je pense même qu'on est pas au bout de nos (bonnes) surprises si jamais la gamme prend bien (comme je le subodore).

Manifestement le grand gourou a bien émoustillé sa communauté :o)

Tel Skippy?

==>[]

ps: ils sortent d'où les visuels (non définitifs et non contractuels) de la boîte? On dirait du Naïade :p

Mr Phal serait-il le Gérard Collard du JdS ? :p

Eh ben... rien que par l'enthousiasme que semble exhaler M.Phal de tous ses pores ça vaut le coup que je m'y intéresse.

Et hop un post-it collé dans un coin de mon cerveau.

merci, ça fait toujours plaisir d'avoir des nouvelles de l'excellente société GameWorks.

a propos, il sort quand Pix ?

(comment ça, je suis lourd ?)