Chérie, j'ai rétréci ma ludo !!!

Hello à toutes & à tous,

Pourquoi une telle annonce me demanderez-vous ?

Cela fait quelques temps que cette réalité tend vers l'un de mes principaux objectifs au niveau de ma ludothèque : Ne garder que les "perles ludiques" qui sortiront régulièrement et écarter les boites qui prennent trop souvent la poussière.

Après quelques ventes/échanges réalisées en mains propres avec quelques TTciens qui se reconnaîtront, nos diverses discussions se centralisaient essentiellement sur les goûts partagés, ou pas, de tel ou tel jeu, tel ou tel domaine, univers, type, etc...

Les nouveautés étant souvent de mise en rapport avec les informations quotidiennes révélées sur ce forum, beaucoup tendent vers une "spécialisation" de leur ludothèque selon divers facteurs que sont le public avec lequel il joue, le temps disponible pour partager des moments privilégiés entre gamers (du novice au plus calculateur), la mécanique utilisée avec ou sans figurines / cartes / meeples / dés / Kubenbois / etc..., l'univers med-fan / historique / futuriste / zombies / etc... et d'autres variables qui peaufinent les goûts de chacun(e).

Bref, tout cela pour en venir à une sélection drastique des jeux désirés qui sont passés de mon panier aux mains d'autres passionnés avides de découvrir l'essence de chacun d'entre eux.

C'est ainsi que plus de 500 jeux ont transité entre mes mains depuis près de 3 ans en passant de Catane à Starcraft ou Battlelore, et, au final, après une épuration qui s'est opérée il y a une année déjà, seule une toute petite dizaine sort du lot avec l'assurance d'être joué régulièrement :

El Grande qui dans sa version décennale traduite restera sans conteste ma "perle ludique" :1900pouic: avec des cubes en bois dedans et un jeu de majorité par excellence qui m'a permis de poursuivre l'aventure de "l'achat compulsif" dans les premiers temps pour devenir plus ciblé avec l'expérience.

La Guerre De l'Anneau et son extension entièrement peinte grâce aux talents de passionnés et qui offre une vision générale du plateau tiptop avec un relief et une immersion facilitée (En attente de la carte et :pouicbravo: et Merci à Forest au passage pour son implication monstrueuse dans le projet en cours :pouicok: ).

Heroscape et toutes les waves, Master Sets, nouvelles figurines qui vont bien, découvert sur le tard mais une vraie claque ludique pour ce jeu de figurines (pré)peintes avec des dés dedans qui semble simpliste à première vue mais qui regorge de stratégies / tactiques et qui plus est, accessible aux plus jeunes (mes enfants le dévorent).

Last Night On Earth francisé et peint également pour toucher le domaine des zombies qui m'était totalement inconnu et qui finalement a marqué nos esprits dès le premier scénario pour finalement me pousser à acheter furieusement les extensions qui vont bien :skullpouic:

7 Wonders avec "Leaders" et en attente de "Cities", pour toucher les jeux de cartes et qui a accroché toutes les personnes auxquelles j'ai édicté les règles :pouiclove:

Cyclades & Hadès (non peints :mrgreen: ) pour un mix figurines / dés / cartes / enchères / mythologie / gestion / combats / etc... et des parties endiablées dont les issues sont radicales :pouicgun:

Vous le constatez, "peu" de jeux restent dorénavant dans ma ludo avec de la diversité dedans (kubenbois, figurines, cartes, dés, etc.) mais je ne m'en inquiète pas :lol: , cependant, je voudrai connaître votre point de vue sur vos expériences ludiques personnelles concernant ces "phases" successives qui passent de l'achat compulsif dû à la soif de nouveautés / découvertes, à la période de "stabilité" juste le temps de dépuncher les boites en attente et d'appréhender le plus profondément possible les nouvelles mécaniques proposées, pour tendre vers une ludothèque "personnalisée" qui propose des jeux "amortis" qui apportent à chaque partie un bien être indescriptible et différent à chaque ouverture de boite.

Merci pour vos retours :china:

Tchao.
Laudaphnis.

Je suis en phase d'écrémage aussi. Passé déjà de 350 à 275 avec quasi 75 en vente là, ça fait virtuellement une ludo de 200 jeux.
Le plus dur est que je voudrais la tomber à 150... et y rester par la suite...

Perso, pas encore réussi à passer au-dessus de la barre des 30 jeux. :mrgreen:

C'est ce que je me dis à chaque fois mais avec le temps, je doute de plus en plus que ce soit possible.
Passé de 450 à 300, j'ai réussi. Mais je n'arrive vraiment pas à passer sous cette barre et j'ai tendance à en reprendre quelques uns de temps en temps ;p.

Vous êtes des grands malades :mrgreen:

J'admire ce travail d'épuration, tout en étant incapable (et non-désireux) de le faire moi-même :pouicbravo: (et maintenant que je vais avoir une grande cave / salle de jeux, je peux voir large...)

le soucis c'est les sorties (soudain un jeu qui vous fait dire "ah oui ca me manque un truc comme ça") et les p'tit jeux pas cher,qu'on prend parce que c'est pas mal et pas cher.

On dirait une réunion de personnes en sur-poids qui parlent de leurs régimes. Remplacez "jeu" par "kilo" juste pour rigoler. :lol:

Vouloir rétrécir, indirectement, ça aide à mieux cibler ses choix d'entrée, et ça encourage à ne pas jouer aux jeux qu'on apprécie qu'une fois tous les 4 ans : que du plus.

Là, par exemple, en 2012, trois véritables coups de coeur seulement pour le moment et j'ai pu jouer quelques parties de chacun : innovation (3 parties), Lords of Waterdeep (5 parties), Kingdom Builder (12 parties)...

:D

Je comprends la démarche et je l'admire. Pouvoir ne garder qu'une dizaine de jeux c'est beau !

Pour ma part, je dois tourner autour de 120 jeux maximum.... et la place me manquant, j'achète beaucoup moins et mieux.... Mais, je dois me séparer de quelques jeux pour faire un peu de place en vu de futurs achats, et le choix est délicat pour certains jeux !!!

Mais il est vrai que je garde certains jeux alors que je sais pertinemment que je n'y jouerai jamais :( ou simplement parce que j'ai un souvenir mémorable d'une partie et que je le garde comme objet de nostalgie.

MOz dit:Perso, pas encore réussi à passer au-dessus de la barre des 30 kilos. :mrgreen:


Ca fait plus peur qui ça ne fait rigoler ;)

Je suis le spécialiste de l'épuration de ludo. Depuis le tout début je me limite aux jeux totalement exceptionnels que j'adore. Si un jeu ne me satisfait pas (ou plus) totalement, je revends. Je n'hésite donc pas à gicler quelques jeux auxquels je joue pourtant avec grand plaisir (dernier en date, Hansa Teutonica).
Mon critère est très simple : si on me propose un jeu et que je préfère spontanément jouer à autre chose, c'est clairement le début de la fin.

Aujourd'hui, ma ludo compte 12 jeux (si on enlève les extensions et les multiples éditions). Parmi ces 12, 2 sont tout près de prendre la porte. 4 y rentreront un jour ou l'autre.
Rester sous les 20 ? Facile :mrgreen:

Ma règle: Si j'achète un jeu et que je n'ai pas réussi à y jouer au bout d'un an, je le revends.

Maintenant, je ne suis pas un acheteur compulsif et ma ludo doit faire 40 jeux à tout casser. Mais je fais en sorte que cela soit des excellents jeux qui ont un public dans mon entourage et que j'aime.

Je garde les jeux qui me plaisent et qui ont plu autour de moi. Je ne cherche pas (plus ?) à prendre de jeu "parce qu'il me manque un jeu de ce genre" notamment tous les jeux allemands. Je ne m'astreins pas non plus à un quota. Si un jeu doit partir parce qu'au bout d 'un moment je vois qu'il ne sort pas et qu'il n'aura jamais l'occasion de sortir (parce que d'autres passeront avant) il partira tout seul

Quant aux jeux gardés pour le souvenir, ben là c'est le propre du souvenir, de la collection :D . Je ne rejouerai probablement jamais à Astoria mais je ne m'en séparerai jamais de celui-là.

Et d'un autre côté je limite les achats, pas besoin là encore d'un quota, j'attends juste quelques temps pour prendre une nouveauté et ça se filtre tout seul. La dernière nouveauté achetée dès la sortie doit dater de La Gloire de Rome / SHDC

Quant aux jeux qui sortent pas souvent mais un peu quand même, j'aime bien les garder, justement parce qu'ils sortent un peu quand même :P

J'admire la démarche, mais j'en serais incapable.

Beaucoup de jeux de ma ludothèque sont avant tout des souvenirs de mes années de fac et j'aurais beaucoup de mal à m'en défaire. Il n'y a au fond que Dune et RoboRally qui soient des jeux à proprement parler, en plus d'être d'encombrants bibelots.
Parmi les acquisition récentes, je pourrais en dégager une dizaine sans sourciller, mais sur plus d'une centaine, à quoi bon..

Je crois que je ne me poserai la question d'une ludothèque réduite que si j'y suis contraint un jour par un gros déménagement ou un sinistre.

Je considère l'affaire comme une collection aussi donc rien ne repartira par chez moi... j'en suis à une centaine... j'ai limité les acquisitions question budget...

Et quand on aime un peu l'améritrash,c'est pas evident quand même :?

Je pense personnellement avoir une bonne vingtaine de jeux, pas plus. Donc, je ne suis pas malade... Qu'en pensez-vous, Docteur ?

Cependant, par honnêteté je dois avouer que je me lâche pour mes fistons. Bon au final, il est possible que ce soit une façon de leur reporter la faute ! ;)

J'ai une douaine de jeux chez moi et j'épure régulièrement ma ludothèque.

En fait je ne pourrai en garder que ces 3 là :

Race for the Galaxy (avec toutes les extensions)
Rune Age
King of Tokyo

J'ai quelques jeux auxquels je ne joue quasiment plus, mais que je garde malgré tout avec espoir de pouvoir refaire des parties:

- Capes and Cowls (en plus collector car très rare)
- Neuroshima Hex
- Talisman

J'ai 101 jeux en comptant les casses têtes solos (smart games, etc).
J'en ai quelques uns de bien nuls achetés en magasin de jouets (avant de connaître les jeux modernes) que je ne jouerai plus jamais que je vendrais si j'en ai l'occasion. Pour l'instant je n'en ai revendu que 3 : colons de catanes 2 joueurs (les cartes), les loups garous de thiercelieux et hermagor.

Mais dans l'ensemble, un jeu très moyen que je suis susceptible de rejouer ne serait-ce qu'une seule fois, je le garde, je me dis c'est toujours une partie en plus qui peut devenir un bon souvenir, car la diversité dans les jeux a son charme : il y a le plaisir de découvrir de nouveaux jeux, mais aussi celui de rejouer à un jeu qu'on n'a plus fait depuis longtemps. La fréquence de sortie change, mais le plaisir de jouer (à autre chose) est quand même là.

Cela dit, si de toute ma ludothèque, il ne me resterait que Descendance, 1812, Splits et Perplexus Epic, je ne m'en porterait sans doute pas plus mal.
:D