De la bizarrerie des règles des jeux

Je ne pense pas être fâchée avec l'écrit (je prépare une licence de lettres et m'en sors correctement), mon mari a dans le cadre de son boulot souvent besoin de déchiffrer des notices explicatives de matériel, mais nous avons plutôt du mal à déchiffrer les règles des jeux. Est-ce le début qui est difficile? (il me semble que ça commence à aller mieux...) Vous souvenez-vous de vos débuts?

Disons que pour écrire une bonne règle de jeux il faut être strict et cartésien. Un scientifique aura bien plus de faciliter à l'écrire ou à la lire (une règle de jeu n'est rien de plus qu'un algorythme correctement structuré) qu'un littéraire qui recherche quelque chose de plus verbeux.
C'est peut-être ça qui te dérange un peu ?

C'est possible, mais mon mari automaticien a eu du mal à comprendre le comptage des pizzas à Mamma mia!!! Heureusement que tous ces sites existent car nous avons failli en venir aux mains ma fille et moi! Quant à Citadelles cela fait un an qu'on y joue en dépit du bon sens, je men suis rendue compte en venant ici et chez toi :( Je passe cet après-midi rue Ste Catherine, si tu y est j'abuserai de ta patience de scientifique! :wink:

violette dit:Quant à Citadelles cela fait un an qu'on y joue en dépit du bon sens,


Beaucoup de gros joueurs de CItadelles y jouent depuis plusieurs années en dépit du bon sens. :roll: :wink: :D

Pour ma part, je considère que l'écriture dune règle de jeu peut s'apparenter à une histoire...

Il y a un état initial(un scénario permet de projeter les joueurs dans un thème ; la mise en place du matériel inhérent au jeu ; l'explication du but à atteindre = qui pourrait se rapprocher d'une quête).

Une transformation = les joueurs doivent par leurs choix réussir à atteindre leur quête : la victoire. Forcément, les choix impliquent une transformation de l'état initial. Cela peut se réaliser par la pose de cartes, les jets de dés, des placements etc etc...

un état final = au bout d'un certain nombre de tours, manches... décidés à l'avance, il y a résolution des transformations orchestrés par les choix des joueurs et donc réalisation ou non de la quête... Bref, le but final à atteindre.

Autrement dit, un littéraire peut également réaliser une règle de jeu en fonction d'un schéma quinaire (le BABA des histoires, des contes...) qui reste assez logique.

Bien ludiquement, Rémy-lee

Ps : voici ce que dit wiwkipédia sur le schéma quinaire.

Le schéma quinaire est un type de schéma narratif, c'est-à-dire de construction du récit, décrit par Paul Larivaille dans L'Analyse morphologique du récit. Il a été utilisé d'abord pour décrire la structure élémentaire des contes.
Situation initiale : le décor est planté, le lieu et les personnages introduits et décrits
Complication : perturbation de la situation initiale
Action : moyens utilisés par les personnages pour résoudre la perturbation
Résolution : conséquence de l'action
Situation finale : résultante de la résolution, équilibre final

Heu... en tant que formateur en communication je peux témoigner que les scientifiques ne sont pas toujours... comment dire... claires dans leur manière de s'exprimer. :wink: :D

"Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement.".. et bien pas toujours en fait mais ça aide !.. :lol:

Mais peut-être que de l'union d'un scientifique et d'une littéraire ou vice-versa donnerait naissance au dieu de l'écriture de règles ! Alleluia !!!

Je pense quand même que le fait de lire souvent des règles de jeu permet d'acquérir une certaine tournure d'esprit qui aide par la suite. Mais certaines sont franchement obscures et... voilà ! Elles sont franchement obscures ! :D

A mon sens, le meilleur moyen pour comprendre une regle de jeu c'est de jouer une partie et tout s'eclaire.

Il y a certaines regles de jeu qui sont super bien faites et tres claires de base (je cite en exemple TI3 que j'ai lu dans une voiture en 1 heure de temps et j'avais l'impression de vivre une partie)

C'est peut-être plus un problème de règles que de gens alors.

Vos réponses me réjouissent :ravie d'apprendre que nous ne sommes pas seules à jouer à citadelles en dépit du bon sens continuons :D Merci de me remettre le nez dans le schéma narratif du conte... :evil: Je préfère jouer, lire le conte, ou faire du "il était une fois". Enfin gros merci pour le coup des scientifiques pas clairs, ça me rassure :) N'empêche le scientifique il a avalé plus vite que moi les règles de SFNL!! Je crois à la mémoire sélective...

Je pense que l'expérience est primordiale : plus on connait les jeux, plus la lecture (ou la compréhension d'une règle expliquée oralement) est claire.

Et chaque fois que l'on se retrouve confronté à un mécanisme original, la compréhension est plus difficile (forcément). Le cas de Mamma Mia est éloquent : le mécanisme d'empilement des ingrédients dans un premier temps, puis dépilement dans un deuxième temps est un concept très difficile à appréhender ! Et pour expliquer ce jeu, rien ne vaut un bon exemple.

Chère Madame et Cher Monsieur,

Vivement les règles expliquées en vidéo sur Tric Trac :D :wink:

Bien à vous de cordialement

Monsieur Phal

Il dit bien M. Phal parce que l'on vit avec les règles de jeu un phénomène étrange :

Quelle que soit la simplicité apparente du texte, il y a presque autant d'interprétations que de lecteurs !
Seule la pratique du jeu permet le plus souvent de fixer l'interprétation communément admise ... et là les petits comptes-rendus interactifs du docteur Mops sont géniaux (ils font d'ailleurs autorité dans toute la galaxie).

Je trouve que la meilleur façon d'assimiler les rêgles c'est effectivement de jouer mais aussi de les expliquer.
En effet, c'est moi à chaque fois qui explique à nos invités les rêgles de nos jeux, et franchement d'une fois sur l'autre tout devient plus évident.
Ceci étant dit, je ne me suis pas encore lancer dans des jeux trop tordus.

Yep...

Moi, je me dis que baucoup de règles (et c'est normal) sont écrites de manière à ce que tout le monde puisse les comprendre.

Mais quand je dis tout le monde, je parle aussi bien de l'expert en JdS que le néophyte. Et c'est là que ça pose problème...

Comment arriver à concilier dans une même règle, une explication rapide pour joueurs expérimentés, et une autre, un peu plus concise pour les jeunes joueurs.

L'exemple qui me vient à l'esprit, c'est Axis & Allies, où l'auteur met genre une page pour expliquer le principe d'un tour avec les phases et leur ordre. En le lisant la première fois, je me suis dit, mais il va trop dans le détail, mais bon, c'est comme ça...

Et puis aussi, en fonction du lecteur, on n'a pas la même appréhension par rapport à certains passage.

Finalement, ce serait tellemet plus simple si on était tous pareils :wink:

Ah, comme le dit le M. super vilain vivement les videos :lol: J'osais à peine évoquer le problème :oops: , j'ai pensé à un problème de neurones dû à mon âge avancé... :oops: En fait même si les règles sont mal comprises, l'essentiel est qu'elles soient comprises de la même façon par tous les joueurs et que le jeu soit jouable, et pis...que l'on S'AMUSE :wink:

J'ai raté Forest : n'oublie pas que "de l'uniformité naît l'ennui"!!! On est sur TT bon sang, au diable l'ennui :) :) :)

Yep...

violette dit:J'ai raté Forest : n'oublie pas que "de l'uniformité naît l'ennui"!!! On est sur TT bon sang, au diable l'ennui :) :) :)


Merci, mais c'etait de le pure provocation, je pense que vous l'aurez remarqué... :lol:

N'empêche, je créé des petits jeux, et même si il faut avoir l'esprit cartésien comme disait je-sais-plus-qui (j'ai fait prépa math), bah, c'est dur ... :(

:wink:

En fait, mon principal problème avec les règles, c'est quand elles sont délayées inutilement.
Pendant les vacances, j'ai eu beaucoup moins de mal à comprendre et expliquer Puerto Rico que Manilla (et l'explication fut beaucoup plus rapide).
Pourtant, dans les 2 cas, je connaissais assez précisément le principe du jeu (fichier Tric-trac, sujets du forum). Mais Manilla, je trouve la règle 3 ou 4 fois trop longue au vu de la simplicité du jeu (c'est un peu le même cas pour Niagara d'ailleurs).

Et là, une collègue vient de me rendre les aventuriers du rail sans y avoir jouer parce qu'ils n'avaient rien compris aux règles (pourtant, je lui avais fait un résumé avant). Bref, il va falloir les inviter pour qu'ils découvrent le jeu...

Les règles sont certainement le plus gros problème pour l'abord des jeux de société.
Chaque jeu ayant ses propres difficultés, on se rend compte parfois de la difficulté de rendre par écrit quelquechose qui prend deux minutes à expliquer verbalement avec le matériel sous les yeux.

Ce qui est très difficile dans une règle c'est de suivre la vraie chronologie du jeu. Pour peux que l'organigramme du jeu propose divers options à un moment, on est obliger d'expliquer des cas de figures qui ne se présenteront pas forcéments dès la première partie.

Le problème le plus récurant est cette fameuse hiérarcie de l'information qui fait que l'on s'y retrouve plus ou moins vite.

En tout cas, il est clair que l'expérience joue. Plus on lit de règles, plus on comprend vite.
Et il ne faut pas non plus se méprendre, faire des erreurs lors des essais d'un nouveau jeu est tout à fait normal. On relit après coup, et souvent on rectifie le tir.

arthemix dit:Je pense que l'expérience est primordiale : plus on connait les jeux, plus la lecture (ou la compréhension d'une règle expliquée oralement) est claire.

Je me permet de te contredir fortement Mimix...
Plus je lis de règles de jeux, moins je les comprends comme il faut.
Avant, il me fallait une demi partie pour jouer correctement à un jeu, maintenant, il doit m'en falloir 4 ou 5, plus des réponses aux questions point de règles.
Je me demande si les éditeurs de jeux ne sont pas de mèche avec Phal : ils écrivent des règles imprécises pour qu'on fasse vivre la partie la plus utile de ce forum, à savoir points de règle... :twisted:
(pour une fois que phal n'est as le vendu de l'histoire ;))