Le plus beau pourissage de matos

Tiens les topics de sbeuh et VeHer m'a repellé une anecdote et je me suis dit allons y pour raconter comment le destin et la loi de murphy ont abimé/détruit le matos des jeux que l'on aime tant.

Allez je commence :
C'était une partie du SdA coopératif (si si la boite a presque 60€) avec des amis au ski cet hiver : on installe tout, et dans ce jeu y en a du matos sur la table et là une ami décide de préparer une tisane...tout le monde ou presque en veut, on aurait mieux fait de prendre des bières.
Elle fait chauffer l'eau dans une casserole, ramène ça près de la table et verse allègrement l'eau bouillante dans un pot à eau qui n'avait rien demandé à personne. Choc thermique, gradient de température et contraintes internes prennent alors la décision commune de faire exploser le malheureux pot à eau, permettant ainsi au déluge bouillant de se répandre sur la terre du milieu. Heureusement, tel Noé nous avons sauvé la majeure partie du matos mais Pippin, Le gros, 4 ou 5 boucliers ainsi que quelques carrés évenements ont du partir aux urgences et resteront tout flétris à jamais.

Ma frangine a écrabouillé ma boite de How Ruck :?

une partie de Dschunke en hiver, à la moitié de la partie, c'etait au boulot à midi : un collegue ouvre la fenetre et une boule de neige explose sur le plateau de jeu, pas grand chose de vraiment abimé mais la partie fichue :evil:

Véridique:

Lors d'une partie de L'Age de la Renaissance, trois cartes de région produisant du vin ont été abimées lorsqu'une bouteille de...........vin s'est renversée sur la table. :cry:

Je me suis assis sur ma boite de NICHT DIE BONHE qui s'est retrouvée toute plate avec les arête explosées (heureusement j'ai un truc pour réparer ça :lol: :lol: , cf un autre topic)

Les cartes de mon GRAND DALMUTI se sont faites parfumées au café, mais le jeu a tellement servi que les cartes sont noires de crasse maintenant et embaume plutôt la sueur dégagée par les nombreuses mains qui les ont tenues :?

/me propose des tables à deux niveaux : le top pour les jeux, des petits plateaux en dessous pour les boissons :)

Jabberwock, pour ton histoire, il ne peut s'agir que d'une intervention directe de Sauroon pour ne pas potentiellement perdre la partie et donc l'arrêter avant qu'elle n'ait commencée.

Sinon, je ne parle de pas du nombres de bouquins de jeux de rôles parfumés à la bière que j'ai déjà vu :)

Moi j'ai un L'or des dragons qui est imbibé de Coca...
Depuis, mes amis n'approchent pas une boisson à moins de trois mètres... La réputation de maniaque ça aide...

Laurent

oué ben sda cooperatif pour moi aussi mais avec du coca svp...il est vraiment tres fort ce saumon...euh sauron :P

De tête : un Medici baptisé à la Leffe, un Wildlife Adventure baptisé au Coca, et je dois un oublié quelques uns. Mais tout ça en 6 ou 7 ans, pas de quoi être maniaque.

Par contre, un fléau bien plus grand (et plus sournois) a frappé mon Schotten Totten et mon Ursuppe lors du dernier week-end jeux à Montpellier : je soupçonne grandement bestioles malfaisantes que certains nomment "enfants" d'être la cause de la disparition mystérieuse de quelques cartes. :evil:

Rien à voir ou presque : j'ai bien aimé la note dans la règle de Mystère à l'Abbaye : penitence pour les personnes qui renverseraient "trappiste" ou autre "chartreuse" sur le plateau... un clin d'oeil sympa j'ai trouvé :)

Je prête mon exemplaire de RA : j'y rejoue pas longtemps apres, c'est marrant on dirait qu'il manque des tuiles (j'ai pas compté mais en jouant il me semblait bien ne pas avoir vu beaucoup de tuiles GOD) --> plusieurs tuiles étaient collées par deux avec de la Charlotte à la fraise :shock: (j'ai pas gouté, j'ai demandé quel était le menu PENDANT la partie)

Autre souvenir mémorable :

Une boîte de Capitol qui a subi un dégât des eaux que personne n'avait remarqué.

Résultat : quelques semaines après, des spores de type fongus couleur verdâtre ont recouvert la belle boîte et une odeur insoutenable était sortie lors de l'ouverture de la boîte.

stam48 dit:Autre souvenir mémorable :
Une boîte de Capitol qui a subi un dégât des eaux que personne n'avait remarqué.
Résultat : quelques semaines après, des spores de type fongus couleur verdâtre ont recouvert la belle boîte et une odeur insoutenable était sortie lors de l'ouverture de la boîte.


C'était quoi ton eau ? l'eau de Strasbourg est insupportablement chlorée !!

Pas plus tard qu'il y'a deux semaines, un Carcassonne vert à la bière. On a vit réagi, il devrait survivre :)

sbeuh dit:
C'était quoi ton eau ? l'eau de Strasbourg est insupportablement chlorée !!


Bah, en fait il s'agissait d'eau de pluie qui s'était invitée dans l'appartement à cause d'un ch'ti trou dans la toiture. :x

Pour my-lee, aucun problème de ce genre.... je plastifie tous mes jeux :wink: :D

je peux même y jouer sous l'eau... comme le prouverait la photo ci-contre... :lol: 8)

Rémy-lee dit:Pour my-lee, aucun problème de ce genre.... je plastifie tous mes jeux :wink: :D

moi je suis prêt à mettre sous plastique celui qui me pourrit un jeu :twisted:

Il y a aussi une chose tres efficace pour détruire un jeu... un enfant en bas age :evil:
Lors d'une partie de boursicocotte entre amis, je surveillais de très près la petite assise sur les genoux de sa mère. La bave ruisselait sur son bavoir et j'avais peur qu'elle touche au jeu.
Mon attention s'est relaché pendant une vente aux enchères intensives et la petite avait décidé d'initiative d'acheter une partie du mouton...
Sa petite dent a failli machouiller la laine mais j'ai réussit a sauver la carte :P

Aux aventuriers du rail, les pièces sont de très beaux jouets pour les enfants et il faut être vigilant pour que les wagon ne quittent pas la table pour rejoindre la salle de jeu...

Ce rêve nous l'avons tous fait :

...et dans un mouvement de bras brusque, pour montrer un pion du doigt, il bouscula la bouteille de Baileys. Cette dernière vascilla un court instant, qui parut être une éternité aux yeux des joueurs angoissés et transis, avant de se renverser et d'épancher son liquide suave, sucré et déterminé à continuer son avancée lente et irréversible sur le plateau de jeu. Le jeune adolescent riait bêtement, tandis que le responsable de l'affaire resta un instant pétrifié et s'épancha à son tour, en excuse les plus plates demeurant cependant inactif. Le propriétaire du jeu et hôte de la soirée bondit tel un chat sur un rouleau de papier absorbant. Evidemment il n'en trouva pas un déballé. Ces derniers se reposaient tranquillement et bêtement dans leur emballage d'origine qu'il fallait déchirer au plus vite. Heureusement il avait l'habitude. Il s'empara du rouleau, en dégraffa trois feuilles et épongeait allégrement non la sueur qui ruisselait de son front, mais ce liquide ocre qui laissait déjà les traces sèches de son passage à jamais imprimées. La maîtresse de maison proposa idiotement un peu d'eau pour enlever les traces résiduelles... qu'en savait-elle ? Cela ne marcherait pas. L'eau aurait transformé le plateau en un espace marécageux séché pour l'éternité, un cloaque immonde ou plus rien ne serait praticable. Non, il fallait se rendre à l'évidence, le plateau était anéanti et la soirée irrémédiablement gachée. L'auteur du crime se mut dans un silence confus mais qui ne diminuait en rien sa responsabilité. Il était fautif et devait payer...

Petites soirée entre "amis" - Editions : Maniaks du JdS - sbeuh 2004

Toujours dans la série Carcassonne maudit, une copine a brulé le sac sur une bougie.